Portage salarial et coopérative d’emploi

Le portage salarial et la coopérative d’activité et d’emploi (CAE) sont deux alternatives à exploiter si votre régime fiscal de travail en tant que micro entrepreneur ne vous convient plus ou si vous allez prochainement dépasser le plafond de chiffre d’affaires autorisé. Bénéficier d’un CDI de salarié à temps plein ou temps partiel, au sein d’une société de portage ou d’une coopérative d’activité et d’emploi et conserver votre statut de rédacteur web freelance est tout à fait possible. Découvrons les avantages de ce statut, parlons sécurité d’emploi et gestion de vos prestations en rédaction web sous ce statut sans oublier la convention de vos missions en rédaction web qui font l’objet d’un contrat tripartite entre les clients, l’entrepreneur et la société de portage.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est une société d’accompagnement des entrepreneurs composée de professionnels en freelance intervenant en prestation de services (consultants, formateurs, professionnels du digital – rédacteur web, référenceur SEO, développeur, storyteller, copywriter, graphiste etc.). Elle met sa structure à disposition du freelance pour la réalisation d’une ou de plusieurs missions en tant que salarié de l’entreprise de portage.

Le freelance signe donc un CDI avec la société de portage et profite des avantages d’un statut salarié, qu’il soit consultant, formateur ou entrepreneur en rédaction web.

portage salarial coopérative d'emploi

En tant que rédactrice web freelance, vous avez la possibilité de réaliser vos missions en rédaction de contenu sous le statut de salarié en société de portage salarial. Il vous suffit, pour cela de trouver une société de portage sur votre secteur. Vous pouvez ainsi bénéficier d’un contrat de travail en CDI dès lors que vos missions vous permettent de vous dégager régulièrement un chiffre d’affaires suffisamment important pour obtenir un statut de salarié et régler les charges sociales correspondantes. 

Choisir de travailler en entreprise de portage salarial vous permet ainsi de quitter la microentreprise si le statut de micro entrepreneur choisi après une formation en rédaction web n’est plus adapté à votre activité. Ce changement peut intervenir par le fait de l’augmentation de votre chiffre d’affaires ou si vous désirez bénéficier de prestations supplémentaires comme l’ouverture de droits au chômage ou une retraite plus conséquente que celle de l’auto entrepreneur ou indépendant.

Pourquoi être en portage salarial ?

Souvent décrié par le rédacteur web qui choisit principalement le régime fiscal la microentreprise, à cause de ses charges sociales importantes et de la part de chiffres d’affaires à reverser à l’entreprise de portage salarial, il offre néanmoins une véritable sécurité et des avantages au rédacteur web travaillant à domicile puisqu’il lui assure, entre autres :

  • un contrat de travail en CDI qui vous permet de souscrire plus facilement un crédit ou de pouvoir louer un logement sans problème particulier (à l’inverse d’un microentrepreneur qui a toutes les peines du monde à avoir un crédit immobilier ou à trouver une location qui est très souvent refusé
  • une ouverture de droits aux chômage en cas d’arrêt de l’activité du travailleur salarié indépendant ;
  • aucun frais comptable ou de bilan obligatoire comme tel est le cas en SARL ou SAS ; 
  • une tenue de la comptabilité et le versement des charges sociales pour le compte de l' »entrepreneur salarié freelance » ;
  • une assurance responsabilité civile professionnelle à faible coût ; (pensez à suivre ce lien pour tout savoir sur l’assurance RC. En tant qu’ancienne responsable dans les assurances, je vous ai fait un super article pour tout vous expliquer, ou presque !) ;
  • une prise en charge de la gestion et des suites à donner en cas d’impayé de prestations par les clients du salarié de l’entreprise de portage salarial : tout contrat cadre entre vous, votre client et la société de portage salarial est contresigné ; 
  • des locaux pour venir y travailler si besoin ; 
  • la récupération de la TVA comme pour toutes les sociétés ;
  • un étalement possible dans le temps du montant net de la mission sous forme de salaire mensuel. Celui-ci peut varier selon le montant de contrat de prestations et le chiffre d’affaires du salarié sous contrat de travail en CDI.

Les inconvénients du portage salarial

Rien n’est jamais parfait dans aucun statut ! Le bon statut sera celui qui vous conviendra. Après avoir vu les avantages d’être en portage salarial et d’y faire adhérer son entreprise de rédaction web, voyons les inconvénients : 

  • le montant des charges sociales : vous devez assurer à la fois le paiement de vos charges salariales et patronales. Cela équivaut, par exemple, à environ un CA mensuel de 4 000 € par mois pour un salaire net de 2 000 € (arrondi et tout dépend des exonérations de charges possibles applicables aux salariés) ; 
  • la part de CA à laisser à la société de portage (entre 5 et 10 % selon l’activité et le montant du CA du salarié sous contrat de travail en CDI).
portage salarial et coopérative
Alors oui cela revient plus cher que d’être en microentreprise, mais les avantages prennent quand même le pas sur les inconvénients puisque vous pouvez bénéficier d’un contrat de travail en CDI, de droits au Pôle Emploi et surtout d’une cotisation retraite bien meilleure que celle du micro entrepreneur, sans oublier la possibilité de passer tous vos frais en dépenses et de n’être imposé que sur le bénéfice net réel et non sur le chiffre d’affaires réalisé. 

D’autres opposent que le microentrepreneur a la possibilité de cotiser à une assurance retraite volontaire pour s’assurer un revenu complémentaire le moment venu. Il est à noter qu’en aucun cas la cotisation ne sera déductible du résultat de la microentreprise et sera donc réglée sur vos deniers propres. 

Autre point important, le calcul de la pension de retraite prend en compte l’abattement dont bénéficie le micro entrepreneur comme base de calcul, au contraire du statut de salarié qui ne souffre d’aucun abattement. Un micro entrepreneur rédacteur web voit donc la constitution de sa retraite amputée de 34 % s’il est rédacteur web imposé en BNC. 

rédaction zen portage salarial

Le conseil de Rédaction Zen : il est évident que le statut de micro entrepreneur revient beaucoup moins cher que celui de salarié (en société de portage salarial ou en coopérative dont nous allons maintenant parler). Vous devez donc avoir une réflexion approfondie sur votre situation personnelle : 

  • vos revenus sont-ils les principaux de votre foyer ? 
  • avez-vous la possibilité de cotiser volontairement à un régime de prévoyance (en cas de maladie, maternité et accident) ?
  • privilégiez-vous vos revenus actuels sans vous préoccuper aujourd’hui de votre retraite ?

Qu’est-ce qu’une coopérative d’activité et d’emploi ?

Le fonctionnement entre société de portage salarial et coopérative d’emploi est peu ou prou identique à quelques différences prêt. 

La coopérative assure également la signature d’un contrat de travail en CDI après une période de lancement d’activité du projet par la signature d’un contrat CAPE qui vous permet de garder vos versements Pôle Emploi, AASS, et RSA. Vous pouvez également bénéficier de formations gratuites sur le statut de freelance et d’un accompagnement personnalisé par un référent lors de la mise en place de votre projet : prévisionnel, aides possibles à la création d’entreprise, sélection de vos clients, formation, accompagnement professionnel de qualité, etc.

Votre rémunération passe par les mêmes conditions que celles du portage salarial en France et vous versez également une cotisation à la coopérative qui représente un pourcentage de votre chiffre d’affaires. Vous êtes donc éligible aux mêmes droits que les salariés classiques.

Le contrat CAPE vous permet, dès sa signature, de bénéficier de la récupération de vos frais sur le chiffre d’affaires engendré, sans payer d’impôts sur ceux-ci. Vous pouvez ainsi récupérer une partie de votre loyer, de votre électricité à hauteur du nombre de m² occupés par votre activité de rédacteur web. Vous allez pouvoir faire décoller votre projet de rédacteur web tranquillement sous 36 mois maximum avant de passer salarié en contrat de travail CDI. 

Tout au long de la durée votre CDI, la coopérative suivra votre activité : 

  • aide à la gestion de vos affaires ; 
  • aide sociale grâce à des organismes partenaires ; 
  • rémunération avec part fixe et part variable
  • SIRET et code APE au nom de la coopérative ; 
  • service gratuit d’accompagnement en cas de besoin particulier ; 
  • possibilité de placer des fonds en épargne salariale
  • signature commune de tous vos contrats cadre entre clients, coopérative et l’indépendant pour plus de sécurité, notamment en cas d’impayé ; 
  • et point non négligeable : vous n’êtes jamais seul et rencontrez régulièrement d’autres entrepreneurs lors de rencontres au sein de la coopérative.

Différence entre société de portage et coopérative d’activité et d’emploi

Pour conclure ce long article, quelles sont les différences entre société de portage et coopérative ?

vous pouvez rejoindre la coopérative à n’importe quel moment ; 

vous devez passer par un contrat CAPE en coopérative si vous être jeune entrepreneur ou être freelance en lancement de votre activité. Vous pouvez également bénéficier d’un CDI immédiat si vous avez déjà une activité de prestation en rédaction web qui tourne déjà ; 

vous êtes accompagné par un référent en coopérative et bénéficiez de formations qui vous aident dans vos métiers ;

les deux entités proposent un CDI sur les mêmes bases (cotisations, pourcentage sur chiffre d’affaires, mutuelle, etc.).

See ya !

Tenzin Tsémé Véronique Alber Latour



Tsémé
Responsable éditoriale Rédaction Zen
Rédactrice

Le portage salarial est une entreprise privée qui fait bénéficier de sa structure tant physique que légale à des entrepreneurs désirant travailler en CDI au sein de la société. L’entreprise de portage signe les contrats entre le salarié et le client et le fait bénéficier d’un statut salarié. Il est adapté à l’entrepreneur freelance en France comme un consultant, un formateur ou toute prestation de services.

Une coopérative d’activité et d’emploi ressemble à la société de portage et propose également un contrat CDI à un entrepreneur freelance. La différence réside dans le mode d’accès à la coopérative qui permet de lancer son activité tout en conservant des droits chômage, ASS ou RSA. L’entrepreneur bénéficie également de formations et d’un accompagnement personnel qualitatif. 

Si l’entrepreneur dépasse le chiffre d’affaires autorisé par la microentreprise, il peut intégrer une coopérative ou une société de portage et devenir salarié. Il paie les mêmes charges sociales qu’un salarié classique et bénéficie des mêmes avantages.

La société de portage salarial et la coopérative font partie d’un réseau en France. Il suffit de vous adresser à l’organisme principal de gestion du réseau qui saura vous indiquer une société de portage ou une coopérative d’activité et d’emploi située près de chez vous.

Laisser un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité