Commencer l’activité de rédactrice web entraîne, dès le choix de son statut et les premières missions, le paiement de charges de fonctionnement, en dehors des charges sociales habituelles et les impôts comme la CFE ou les impôts sur le revenu. 

On a pour habitude de nommer charges fixes ou charges de fonctionnement, les frais récurrents qui s’appliquent à l’exercice du métier de rédactrice web, en dehors des charges dites sociales qui concernent la couverture de sécurité sociale ou la retraite.

Les charges sociales de l’entrepreneur en rédaction web

Les charges sociales de l’entrepreneur en rédaction web dépendent de votre statut. Elles sont plus élevées si vous avez un statut salarié en tant que membre d’une société de portage ou d’une coopérative, que si vous êtes microentrepreneur. La différence dans les charges de la rédactrice web s’exprime par les droits auxquels vous donnent droit vos cotisations. 

Ainsi, un microentrepreneur ne cotise jamais pour des droits au chômage avec ses charges sociales. La prévoyance n’est également pas incluse et sa cotisation retraite est beaucoup moins élevée et donc les droits retraite beaucoup plus faibles qu’un salarié. 

charges rédactrice web

Fonctionnement de la sécurité sociale et de la mutuelle de la rédactrice web dans les charges de la rédactrice web

Les microentrepreneurs dépendent aujourd’hui de la sécurité sociale classique pour leur activité de prestataire de services. Ils ont dont les mêmes droits en matière de droits en remboursements de soins médicaux et de médicaments. 

Découvrons le fonctionnement de la sécurité sociale et de la mutuelle de la rédactrice web.

Le statut diffère de celui des salariés en ce qui concerne les arrêts maladie qui sont plus faibles si l’on s’intéresse aux charges de la rédactrice web. Il est donc recommandé de souscrire une couverture privée de prévoyance pour ne pas risquer de se retrouver avec une indemnité journalière entre 6 et 9 € par jour, y compris lors d’un congé maternité.

Les rédacteurs web salariés (CDD, CDI, portage, coopérative) disposent d’une indemnité journalière égale à 50 % de leurs revenus. En tant que salarié, ils disposent généralement d’une prévoyance souscrite par leur employeur, à vérifier néanmoins pour le portage et la coopérative.

La mutuelle est souscrite volontairement, sauf dans le cadre d’un CDD ou CDI où elle est obligatoire. Cette charge est donc à compter lorsque vous calculez vos frais de fonctionnement puisqu’elle se déduit de vos revenus mensuels (mais pas de vos impôts ni charges sociales).

La retraite de l’entrepreneur en rédaction web

La retraite de l’entrepreneur en rédaction web n’est pas assise sur le même mode de calcul que celui des salariés. Elle est  de loin bien inférieure à celle des salariés puisqu’elle subit un abattement assez important (34 % en moins pour les prestations libérales comme les rédacteur web). 

Il est donc recommandé de cotiser à un organisme complémentaire de façon volontaire pour s’assurer une retraite plus importante que celle de base de la sécurité sociale.

Les charges de fonctionnement de la rédactrice web

Les charges de fonctionnement se définissent par tout ce que vous dépensez en dehors de vos charges sociales : EDF, eau, loyer de locaux, assurance responsabilité civile, etc. Vous devez donc tenir compte de ces frais qui, si vous êtes en microentreprise, ne pourront être déduits de votre bénéfice.

Il est donc important d’avoir une réflexion sur vos charges de rédactrice web entraînent de multiples frais qui seraient récupérables en ayant un statut plus approprié, tout en ayant des charges de rédactrice web plus élevées.

charges fonctionnement autoentrepreneur