Pourquoi devenir auto entrepreneur ou pas ?

Voilà une bonne question ! Pourquoi devenir auto entrepreneur ou pas ? Oui, vous lisez bien, ou pas ! Si l’autoentrepreneur est aujourd’hui devenu un micro entrepreneur, ce régime fiscal, que l’on prend souvent à tort pour un statut d’entrepreneur, comporte des avantages, mais également des inconvénients. Découvrons dans cet article pourquoi devenir un autoentrepreneur et parlons revenu, chiffre d’affaires, charges sociales, exonération de TVA et autre déclaration URSSAF

Qu’est-ce que le régime fiscal de l’auto entrepreneur ?

Pourquoi devenir auto entrepreneur

Savez-vous pourquoi l’auto entreprise a été créée ? Tout simplement pour permettre à des personnes retraitées de pouvoir poursuivre leur activité tout en étant en règle avec l’URSSAF et venir compléter par des revenus complémentaires des rentes parfois insuffisantes. L’idée était donc de donner un coup de pouce à ces populations pour leur permettre de poursuivre une activité professionnelle.

Les particuliers en recherche d’un statut se sont ainsi intéressés au statut de l’auto entrepreneur et ont vu en lui une façon de payer moins de charges sociales tout en ayant un statut en règle face à l’impôt, leur donnant ainsi la possibilité de facturer officiellement des prestations.

Le statut d’auto entrepreneur ou de micro entrepreneur vous permet ainsi d’exercer en tant que prestataire rédacteur web freelance en ayant : 

  • des démarches simplifiées d’inscription à l’URSAFF ; 
  • la possibilité de payer un impôt libératoire sur vos prestations ; 
  • une exonération de TVA (sauf si vous ne la demandez pas) ; 
  • une couverture sociale. 

Nous pouvons ainsi présenter l’activité et le statut de l’autoentrepreneur freelance comme une possibilité qui vous est donnée de réaliser un chiffre d’affaires en tant qu’indépendant en bénéficiant d’un statut qui ne ressemble que de loin à celui des entrepreneurs en société puisqu’il est très encadré.

 

Les avantages du statut de l’auto entreprise

Vous avez toujours rêvé à la création de votre propre entreprise ? Exit le statut de salarié et vive l’indépendance du micro entrepreneur ! L’auto entreprise peut donc être un avantage pour vous, à condition de bien connaître ce régime fiscal et en comprendre les modalités de fonctionnement.

1. Une création simplifiée de l’entreprise avec l’auto ou micro entreprise

devenir auto entrepreneur

Oubliez la rédaction des statuts de la société, l’apport d’un capital social ou l’obligation d’avoir un comptable, la création d’une auto ou micro entreprise se fait en ligne. Vous pouvez ainsi effectuer toutes vos démarches administratives de création, de modification et de radiation en un simple clic sur le site de l’État, dédié à la micro entreprise. Rendez-vous sur  autoentrepreneur.urssaf.fr, guichet-entreprises.fr ou cfe-metiers.com selon l’activité exercée.

Le service d’aide à la création de votre micro entreprise vous demandera une copie de votre carte d’identité, un justificatif de domicile et une attestation sur l’honneur de ne pas avoir été condamné. Facile non ?

2. Dites adieu ou presque à la comptabilité

Le statut de l’entrepreneur ayant opté pour le régime fiscal du micro entrepreneur ne lui donne pas obligation de produire de comptabilité. Il doit uniquement tenir un livre de vente et utiliser un logiciel agréé pour la création des factures. 

Parmi les avantages figure aussi le fait de ne pas avoir obligation d’avoir un compte bancaire professionnel, mais simplement un compte bancaire dédié à l’activité. Il faut néanmoins savoir que les banques sont plus que frileuses à ouvrir un compte personnel à utilisation pro.

3. Aucune TVA à gérer pour l’autoentrepreneur

En étant auto entrepreneur vous bénéficier de l’exonération de la TVA et êtes sous le régime de franchise en base TVA. Cela signifie que vous ne facturez pas de TVA à votre client, mais ne pouvez pas la récupérer sur vos achats. Cela vous permet d’avoir un montant de facture moins élevé qu’une autre entrepreneur en société et la gestion de vos démarches en matière de TVA sont donc nulles !

4. Les charges sociales de l’autoentrepreneur

Parmi les avantages de l’auto entreprise, on trouve le paiement de charges sociales bien moins élevées qu’en société. Une simple déclaration de votre chiffre d’affaires du mois ou du trimestre sur le site de l’URSSAF et le tour est joué. Vous bénéficiez également de l’exonération de charges sociales avec l’ACRE si vous y êtes éligible via le Pôle Emploi. L’ACRE a récemment été revu. Auparavant étalée sur 3 ans, l’ACRE (anciennement ACCRE) est dorénavant plus court. L’ACRE permet un paiement allégé de charges sociales et donc d’aider l’autoentrepreneur dans son début d’activité.

Les charges sociales en micro entreprise (hors ACRE) sont 12,8 % de charges sociales en ventes de marchandises et 22 % pour les activités de services. Vous bénéficiez ainsi d’une couverture de sécurité sociale en cas d’arrêt maladie, accident du travail et maternité (attention, les conditions pour avoir certaines prestations de la sécurité sociale dépendent de critères particuliers comme avoir un minimum d’activité en micro entreprise).

5. Le versement libératoire de l’impôt du micro entrepreneur

Le régime de la micro entreprise permet à l’entrepreneur de payer, en même temps que ses charges sociales, la part de l’impôt sur le revenu issu de son activité. Le paiement se fait en même temps que l’appel de charges mensuelles ou trimestrielles. 

Si vous êtes imposable au titre de votre foyer, le paiement de l’impôt libératoire est plus avantageux plutôt qu’une intégration dans le montant de vos autres revenus. Si, par contre, vous n’êtes pas imposable, ne choisissez pas le versement libératoire de l’impôt, vous l’intégrerez dans vos revenus au moment de faire la déclaration annuelle.

Nous venons donc de voir les principaux avantages de la micro entreprise lorsqu’il vous faut choisir votre statut de freelance en rédaction web.

 

Récapitulatif des avantages du régime de la micro entreprise

Pour résumer on peut donc dire que devenir auto entrepreneur ou micro entrepreneur offre les avantages suivants : 

  1. Création simple et accélérée de votre activité d’entrepreneur par une déclaration en ligne et des démarches allégées. 
  2. Pas de tenue de comptabilité classique. Juste la tenue d’un livre de recettes (pour noter le chiffre d’affaires) ou d’achat (en fonction de l’activité), un compte bancaire dédié et un logiciel de facturation agréé.
devenir auto entrepreneur micro entreprise

3. Pas de gestion ni de déclaration de TVA. Exonération de l’encaissement et du paiement de la TVA au service de l’impôt. Le montant de facture est donc moins élevée pour votre client ! Cela aide à la vente, bien évidemment !

4. Charges sociales moins élevées. Avec un niveau de charges sociales inférieures à celle d’un salarié ou d’une société, le montant de votre bénéfice (qui est égal à votre chiffre d’affaires en micro entreprise) est donc plus avantageux.

5. Le versement libératoire de l’impôt vous facilite la fiscalité de l’entreprise.

Quels sont les inconvénients de l’auto entreprise ?

Tout n’est pas aussi rose dans le statut de l’auto entrepreneur. Il est soumis à pas mal de contraintes, tant en chiffre d’affaires qu’en cotisations pour la retraite.

1. Chiffre d’affaires limité en auto entreprise

Son activité est ainsi limitée à un chiffre d’affaires annuel qui ne doit pas dépasser :

  • 176 200 € pour une activité commerciale ;
  • 72 500 € pour une activité de prestation de services.

Dès le dépassement de ces montants, vous devez réfléchir à un changement de statut même si vous avez la possibilité de le dépasser quelques temps avant de basculer vers un autre régime.

2. Cotisations retraite très faible

Pour valider des trimestres complets de retraite, vous devez réaliser un chiffre d’affaires minimum. Comme votre statut vous offre un abattement fiscal assez important, les cotisations retraite sont assises sur ce montant déduit. Il est donc conseillé de prévoir sa retraite par une souscription à une assurance volontaire.

3. Pas de récupération ni de déduction de vos frais

Vous payez des charges sociales sur l’ensemble de votre chiffre d’affaires, peu importe que vous ayez eu des frais de fonctionnement ou achats de marchandises. Le choix de ce statut est donc plus adapté aux activités de services.

4. TVA non récupérable sur vos achats

Vous ne pouvez pas récupérer la TVA sur vos achats comme peut le faire une société du fait que le statut vous ouvre l’exonération de la facturation de la TVA à vos clients.

5. Difficulté à trouver un logement et à avoir un prêt bancaire

Ce statut est assez mal vu en général des banques qui font pas mal de difficultés pour l’obtention d’un crédit. Il en est de même pour la location d’un logement si vous passez par une agence immobilière. 

 

Pour conclure, ce statut est adapté aux personnes en début d’activité qui veulent tester leur entreprise et qui n’ont pas de montant de loyer à régler ou de frais de fonctionnement importants. L’exonération de TVA peut poser un problème si l’on travaille avec des entreprises qui préfèrent récupérer la TVA sur leurs achats. 

Le statut de permet pas non plus de cotiser de façon entière au régime de retraite ce qui peut être un inconvénient lorsque l’on reste des années sous le régime de la micro entreprise. 

Enfin, le statut ne permet pas l’embauche d’un salarié et la limitation du chiffre d’affaires peut être un frein important.

 

See ya !

Tenzin Tsémé Véronique Alber Latour


Tsémé
Responsable éditoriale Rédaction Zen
Rédactrice web

Laisser un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité