Corriger ses fautes en rédaction web

Comment corriger ses fautes en rédaction web de manière efficace ? Non, je ne vais pas vous parler de ces nombreux correcteurs orthographiques professionnels comme le logiciel Antidote ou le logiciel Scribens et vous faire un énième comparatif ! Déjà parce que je ne vois pas l’information intéressante ou le scoop que je pourrais vous communiquer en vous parlant d’un outil révolutionnaire. Ensuite, parce que vous trouverez ces articles très facilement sur internet. Nous allons plutôt nous intéresser à comment mieux rédiger pour les lecteurs et alléger votre travail, votre orthographe et votre grammaire de ses fautes récurrentes. Bref, nous allons parler cerveau, recherche, erreur, mode d’apprentissage, outil, ligne d’écriture et relation entre idées, fautes habituelles, rédaction sur un clavier de PC et résultat livré aux clients. 

Choisir un correcteur orthographique ou se faire confiance ?

corriger ses fautes en rédaction web

En tant que rédacteur web freelance ayant suivi une formation ou non, vous devez rendre des écrits techniques ou généralistes impeccables. Oui, vous faire confiance est possible, mais une faute se glisse très facilement à « l’insu de votre plein gré » et peut tout à fait vous être préjudiciable. 

Que vous utilisiez des outils pratiques comme le logiciel Antidote, Scribens, BonPatron, Langage Tool, Reverso ou un outil tel qu’un logiciel de vérification de grammaire ou de conjugaison, je ne peux que vous encourager à utiliser un logiciel correcteur d’orthographe en rédaction web et à bien relire votre texte pour y traquer la moindre erreur. C’est donc ici que vos principales compétences et talents vont vous être très utiles.

La bonne orthographe au service de la rédaction web

Le Français n’est pas une langue facile, on ne le sait que trop bien. Sa difficulté d’apprentissage réside dans le masculin, le féminin, les prépositions, la conjugaison et les nombreuses variantes pour exprimer une idée qui peut prendre un tout autre sens si l’on ne perçoit pas sa subtilité.

Autre point noir, son orthographe qui n’a absolument rien à voir avec sa prononciation, nos sons on-un-en qui en déroutent plus d’un (sauf les polonais qui ont les sons « on » ą et « un » ę plus ou moins prononcés comme nous). Bref, avoir une belle orthographe réside d’être à même de franchir bien des obstacles en tant que rédactrice web au top, avant d’avoir un niveau de français haute couture ! 

Vous pouvez être amené, en tant que rédacteur web, à rédiger des contenus professionnels très pointus, comme des textes où le marketing et le référencement SEO sur Google sont aussi importants que votre rédaction sans faute ni erreur. Votre niveau de français et votre orthographe vont être parfois mis à rude épreuve. Ceci est souvent le quotidien de la rédactrice web spécialisée et dans son travail sur une thématique particulière : juridique, assurance, médical, etc. Google et les clients doivent y retrouver leur compte !

Relation entre cerveau, idée, écriture et orthographe

Notre façon de travailler en tant que rédacteur web est toujours plus ou moins la même : 

  • lecture du brief client ; 
  • premières réflexions ;
  • recherches d’informations ;
  • montage du plan de rédaction ; 
  • rédaction ; 
  • relecture et correction ; 
  • livraison aux clients.

Cette article sur la correction des fautes va s’arrêter sur un point particulier de ce déroulé de la création de contenu : la recherche d’informations, que nous pouvons également accompagner de veille technique en rédaction web.

corriger ses fautes en rédaction web

La recherche d’information vient lier deux points importants : le sujet de la rédaction + les réflexions engendrées par les informations récoltées sur le web.

Web, orthographe et idées du rédacteur web

Nous y sommes presque ! Le sujet de votre futur texte de blog ou de la page de contenu, va engendrer des réflexions sur l’organisation du plan, les mots-clés, les clés marketing demandées par les clients, l’ordre du déroulé des idées, bref c’est toute une équipe qui se met en marche dans votre cerveau pour informer les lecteurs, et tout ceci sans erreur, bien évidemment.

Si vous y ajoutez prendre soin de :

  • l’orthographe ;
  • l’intérêt de son contenu ;
  • la qualité des textes ;
  • la grammaire ;
  • la longueur des articles ;
  • la bonne rédaction des phrases ;
  • la qualité de la langue ;
  • de l’effet recherché (information, surprise, polémique, technique, etc.) ;

vous vous rendez compte de tout ce que nous imposons à notre seul cerveau pour la rédaction d’un contenu de 1 000 mots ! Les fautes et erreurs ne peuvent que facilement se glisser dans votre texte ! (tout ça en fait pour excuser les coquilles qui se glissent dans mes billets haha ! Merci aux rédacteurs lecteurs qui me les signalent ! Ce blog est un vrai bouffe fautes d’orthographe ^^) !

Comment corriger ses fautes d’orthographe courantes ?

corriger ses fautes en rédaction web

Nous avons tous nos fautes récurrentes. Entretient pour entretien, autours pour autour, (ça ce sont les fautes de mon mari, ne lui dites pas que je le prends en exemple ^^). Il me dit toujours qu’il sait qu’il fait ces fautes, mais que c’est plus fort que lui… il ne les voit pas lorsqu’il se relit.

Je vous conseille de prendre le temps de vous arrêter sur les fautes courantes que vous faites. Sortez un carnet de notes et rédigez plusieurs fois, comme les lignes de punition de notre petits enfance, le mot avec sa bonne orthographe. Oui rédigez cette liste à la main et non sur l’ordinateur. Le verbe écrire prend ici toute son ampleur !

Vous allez ainsi faire travailler votre cerveau différemment en ajoutant un sens supplémentaire : le toucher, par le truchement de votre stylo et du mouvement naturel de la main. Là où l’imagination ou l’attention ne suffisent pas, écrire à l’aide d’un bon vieux stylo vient jouer un rôle déterminant dans la correction de notre orthographe. En vous entraînant régulièrement vous améliorez votre réponse aux besoins de vos clients en rédaction web et, par conséquent, votre orthographe.

Il est reconnu que la frappe sur un clavier ne fait pas travailler les mêmes parties du cerveau et que l’écriture manuscrite a un impact bien plus important sur notre apprentissage et notamment sur les fautes d’orthographe qui sont légion sur internet. On apprend ainsi bien mieux en prenant des notes manuscrites qu’en les tapant sur le clavier (dont-acte des étudiants qui ne travaillent plus qu’avec un ordinateur portable en amphi…).

J’ai récemment rédigé un article sur l’écriture cognitive. Il faut savoir que le cerveau donne une place importante à la main, au visage et à la langue dans ce que l’on appelle la représentation corticale. Rédiger des listes de fautes et erreurs habituelles permet donc d’améliorer son orthographe ! Pensez-y ! 

See ya !

NB : regardez ce document très intéressant de l’Université du Mans, il vous donne les principales difficultés de la langue française ! Très intéressant !

Tenzin Tsémé Rédaction Zen


Tsémé
Responsable éditoriale
Rédactrice pour Rédaction Zen

Laisser un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité